La recommandation sur la commercialisation auprès des particuliers de prêts comportant un risque de change  a été mise en ligne sur le site l'Autorité du contrôle Prudentiel le 6 avril 2012.

Cette recommandation est un guide de bonne pratique à destination des établissements de crédits et des intermédiaires en opérations de banque (IOB). Il s'agit d'améliorer la transparence financière qui a souvent fait défaut dans les dossiers de crédits :

  • présenter les avantages et les inconvénients de l'opération du prêt

  • ne pas minimiser le risque de change et ne pas utiliser comme argument commercial la stabilité ou faible variation d'une devise par rapport à une autre

  • ne pas laisser entendre qu'en prêt en devise améliore la situation budgétaire ou financière du client (par rapport à un prêt classique en euro)

  • informer annuellement l'emprunteur sur la situation de son prêt

Selon Afmo, Assistance financière à la maîtrise d'ouvrage, cette recommandation rappelle les obligations de mise en garde et de conseil qu'ont toujours eu les établissements de crédits dans la commercialisation de leurs emprunts.
Ce guide de bonne pratique doit plus s'entendre comme un rappel à la loi à destination des établissements de crédits et des intermédiaires en opérations de banque que comme une évolution récente de la législation.